Sélectionner une page

Travaillant actuellement à une nouvelle offre de création de sites web pour mon employeur Skepsos, j’expérimente Scaleway, le nouveau service de Online/Free.

Il s’agit de serveurs BareMetal SSD basés sur des processeurs ARM (4 cœurs). La configuration de base propose 50 Go de stockage, ce qui est largement suffisant pour mon Blog perso 😛

Une fois inscrit sur le site, on peut créer un serveur en un temps record avec soit une distribution linux (Debian, Ubuntu, Fedora, OpenSuze, Gentoo, Archlinux), soit une application préinstallée, comme WordPress, ou GitLab.

Pour ma part, j’ai choisi d’installer une Ubuntu 14.04 (système proposé par défaut, perso je préfère Debian), et WordPress sur une base LLMP stack (Linux, Lighttpd, MySQL and PHP). Le résultat me paraît tout à fait convenir ! Lighttpd est un serveur très facile a paramétrer, et très rapide ! Il n’a rien à envier à son cousin NGINX.

Les différentes étapes de l’installation :

  • Création d’un serveur dans l’interface Scaleway
  • Installation de Lighttpd
  • Installation de WordPress

On commence donc par créer un serveur scaleway, ici une Ubuntu 14.04 (défaut). Afin de permettre l’envoi des mails, il faut penser à créer un groupe de sécurité dans l’admin Scaleway (Security) avec l’option Block SMTP sur NO, puis dans les options avancées du serveur (Advanced options), changer le groupe de sécurité par défaut.

On se connecte au serveur en ssh (il faut au préalable avoir créé une clé ssh et l’avoir enregistré dans les « Credentials » de l’admin scaleway). Une fois connecté, on peut créer un utilisateur root avec la commande

passwd

Cela permettra ensuite de se connecter via la console présente dans l’admin scalway.

Avant toute chose, il faut mettre le système à jour :

apt-get -y update && apt-get -y upgrade

Installons maintenant le serveur Lighttpd :

apt-get install lighttpd

Puis activons la réécriture d’url, indispensable au bon fonctionnement de notre blogue WordPress :

nano /etc/lighttpd/lighttpd.conf

Dans le fichier ainsi ouvert, on enlève le # devant mod_rewrite :

server.modules = (
"mod_access",
"mod_alias",
"mod_compress",
"mod_redirect",
# "mod_rewrite",
)

Il ne reste plus qu’à sauvegarder avec CTRL-X.
On active ensuite le module « accesslog » :

lighty-enable-mod accesslog

Puis on installe php :

apt-get install php5-cgi php5-mysql

Et les modules fastcgi indispensables :

lighty-enable-mod fastcgi
lighty-enable-mod fastcgi-php

Il nous faut maintenant redémarrer Lighttpd :

service lighttpd force-reload

On installe maintenant Mysql, et on crée un mot de passe root :

apt-get install mysql-server

On active la base de données par cette commande :

sudo mysql_install_db

ou, plus sécurisé :

sudo /usr/bin/mysql_secure_installation

On crée ensuite un hôte virtuel dans Lighttpd :

nano /etc/lighttpd/lighttpd.conf

Puis on colle le contenu ci-dessous ( remplacer example.com par votre propre url) :

$HTTP["host"] =~ "(^|www\.)example.com$" {
server.document-root = "/var/www/example.com"
accesslog.filename = "/var/log/lighttpd/example.com-access.log"
server.error-handler-404 = "/index.php"
}

Et on recharge Lighttpd :

service lighttpd force-reload

Il ne reste plus qu’à installer la base de données qui accueillera notre WordPress (remplacer mon_utilisateur_wordpress et mon_mot_de_passe par vos propres valeurs) :

echo "CREATE DATABASE wordpress" | mysql -u root -p
echo "GRANT ALL PRIVILEGES ON wordpress.* TO 'mon_utilisateur_wordpress'@'localhost' IDENTIFIED BY 'mon_mot_de_passe'" | mysql -u root -p

Téléchargeons maintenant sur notre serveur la dernière version de WordPress à la racine de notre hébergement :

cd /var/www/
wget http://wordpress.org/latest.tar.gz

Après extraction de l’archive de WordPress, il ne reste plus qu’à transférer le contenu de celle-ci à la racine de notre site (ici example.com), cela se fait par ces deux commandes :

tar -xf ~/latest.tar.gz

mv wordpress example.com

Il ne reste plus qu’à attribuer les droits au bon utilisateur (www-data) :

chown www-data:www-data -R example.com/

Si tout s’est bien passé, en pointant votre navigateur sur l’adresse de votre site, vous devriez voir l’écran d’installation de wordpress 😉

Sources : https://www.digitalocean.com/community/tutorials/how-to-set-up-wordpress-with-w3-total-cache-on-lighttpd-serverhttps://www.digitalocean.com/community/tutorials/how-to-install-the-llmp-stack-linux-lighttpd-mysql-and-php-on-ubuntu-12-04